Liens d'accessibilité

Colombie : libération de 15 otages, dont Ingrid Betancourt et trois Américains


Les autorités colombiennes ont annoncé la libération d’une quinzaine d’otages, prisonniers de la guérilla marxiste des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc).

Parmi eux, trois Américains et la Franco-Colombienne Ingrid Betancourt, enlevée en 2002 alors qu’elle faisait campagne pour la présidence colombienne.

Les trois Américains - Keith Stansell, Thomas Howes et Marc Gonsalves - avaient été pris en otage l’année suivante lorsque leur avion s’était écrasé dans la jungle.

Paris avait multiplié les efforts pour obtenir la remise en liberté de Bétancourt, dont la santé s’était détériorée, en captivité. Selon le ministre colombien de la Défense, Juan Manuel Santos, les otages ont été libérés lors d’une opération planifiée et exécutée par l'armée colombienne et menée dans la province de Guaviare, dans le Sud-Est du pays.

Un porte-parole de la Maison-Blanche, Gordon Johndroe, a annoncé que le président George Bush avait appelé son homologue colombien Alvaro Uribe pour le féliciter. M. Bush aurait souligné que M. Uribe est un dirigeant fort, et ce dernier aurait remercié M. Bush pour son soutien et la confiance qu’il accorde au gouvernement colombien.

Des responsables de la Maison-Blanche ont confirmé avoir été prévenus à l’avance de l’opération. Ils ont précisé que les États-Unis ont fourni les moyens de transport nécessaires aux anciens otages pour gagner Bogota, la capitale.

XS
SM
MD
LG