Liens d'accessibilité

Mauritanie : motion de censure de la majorité contre le gouvernement


Une quarantaine de députés mauritaniens ont déposé une motion de censure contre le gouvernement, nommé il y a un peu plus d'un mois. L'écrasante majorité de ces députés appartiennent au Pacte national pour la démocratie et le développement, au pouvoir, le PNDD-ADIL, dirigé par le Premier ministre Yahya Ould El Waghev. Des députés de l'opposition ont appuyé la motion. Leur chef de file, Ahmed Ould Daddah du Rassemblement des forces démocratiques, avait récemment exigé la démission du gouvernement. Les signataires de la motion de censure dénoncent notamment l'affairisme et le manque de leadership de l'équipe dirigeante, explique notre correspondant à Nouakchott, Ahmed Salem Boukhari.

Au plan économique, les prix du carburant à la pompe ont enregistré, lundi, une hausse de plus de 20% en Mauritanie. Selon le président de la Commission nationale des hydrocarbures, Mohamed El Moctar Ould Amar, les nouveaux prix ne couvrent que partiellement les cours à l'importation des produits pétroliers ». Le gouvernement cherche, à travers cette politique de prix, à maintenir l'équilibre du secteur dans le but de sécuriser les approvisionnements du pays en hydrocarbures, a-t-il expliqué.

XS
SM
MD
LG