Liens d'accessibilité

Obama et McCain courtisent les Hispaniques


Les deux candidats à la présidence, Barack Obama et John McCain, ont témoigné de leur intérêt pour le vote des Hispaniques en participant à la 25e conférence annuelle de la NALEO (National Association of Latino Elected Officials), une association regroupant des élus et des officiels issus de la communauté latino-américaine.

Le candidat présumé du parti démocrate, le sénateur de l’Illinois Barack Obama, et son rival républicain, le sénateur de l’Arizona John McCain, ont tous deux prononcé des discours lors de la conférence de la NALEO le 28 juin. Les Latinos sont maintenant le plus important groupe ethnique du pays, dépassant les noirs, et du fait de leur forte natalité, ils représentent également un bloc électoral en plein essor. La NALEO estime que plus de 9 millions d'Hispaniques voteront lors des élections législatives et présidentielle de novembre - un record.

Parmi leurs principaux sujets de préoccupation: la question de l’immigration, abordée à la fois par MM. Obama et McCain.

« Nous avons besoin d’une réforme de l’immigration qui sécurisera nos frontières et punira les employeurs qui exploitent les immigrants. Mais nous avons également besoin d’une réforme qui permette aux quelque 12 millions de sans-papiers de sortir de la clandestinité, qui exige d’eux qu’ils prennent des mesures pour régulariser leur situation et les engage sur la voie de la citoyenneté. Cela doit rester l’une de nos priorités », a estimé M. Obama.

En tant que sénateur de l’Arizona, État frontalier du Mexique, M. McCain a également fait de l’immigration l’une de ses priorités. Il a évoqué devant les Hispaniques ses deux tentatives, vaines, au Sénat pour réformer les lois sur l’immigration. Il a répété qu’au cas où il serait élu à la Maison Blanche, cette question serait traitée de façon humaine et avec compassion.

« Nous devons d’abord sécuriser nos frontières, tout en respectant la dignité et les droits des citoyens et résidents légaux des États-Unis », a fait valoir M. McCain.

Les deux candidats ont également parlé de leur politique énergétique. Le gouverneur du Nouveau-Mexique, le Latino-Américain Bill Richardson, ancien secrétaire à l’Énergie sous l’administration Clinton, a fait l’éloge de la politique d’Obama, face aux mesures préconisées par son rival McCain.

Les discours des deux candidats survenaient après la publication de sondages d’opinion réalisés auprès des électeurs latino-américains, indiquant que la plupart d’entre eux ont transféré leur allégeance de Hillary Clinton à Barack Obama.

Selon un sondage Gallup réalisé en mai, Obama récolterait 62 % des intentions de vote des Hispaniques contre 29 % pour McCain. Mme Clinton avait largement dominé le sénateur Obama chez les Latinos au cours de la course à l’investiture démocrate.

XS
SM
MD
LG