Liens d'accessibilité

Etats-Unis: les sanctions américaines contre la Corée du Nord en voie d'être levées


La Corée du Nord a remis, jeudi, une déclaration décrivant, en détail, ses activités nucléaires. Les Etats Unis ont réagi en annonçant qu’ils vont lever leurs sanctions commerciales et retirer le gouvernement de Pyongyang de leur « liste noire » des pays qui parrainent le terrorisme.

« Je prends un décret levant les dispositions relatives à la loi interdisant de faire du commerce avec l’ennemi- en l’espèce la Corée du Nord. Ensuite, j’informe le Congrès de ma décision de ne plus considérer la Corée du Nord comme un Etat qui parraine terrorisme, dans les 45 jours », a déclaré le président George Bush.

Le chef de l’exécutif américain souligne cependant qu’il ne se fait aucune illusion sur la nature du régime de Pyong-yang. Cette déclaration est une première étape et la Corée du Nord doit faire beaucoup plus, estime le président Bush. « Elle doit démanteler toutes ses installations nucléaires, renoncer à la séparation du plutonium, régler toutes les questions en suspens sur ses activités liées à l’obtention d’uranium enrichi et à la prolifération - mettre fin à toutes ses activités de manière pleinement vérifiable », a-t-il dit.

M. Bush prend acte de l’intention de la Corée du Nord de détruire la tour de refroidissement de son réacteur nucléaire de Yong-byon, vendredi devant les caméras de la télévision. « Cela peut être une bonne opportunité pour la Corée du Nord. Si elle continue à faire les bons choix, elle peut réparer ses relations avec la communauté internationale, un peu comme la Libye l’a fait, au cours de ces dernières années », a-t-il expliqué, avertissant qu’en cas de « mauvais choix », les Etats Unis et leurs partenaires du groupe des Six réagiront en conséquence.

Le président américain a saisi l’occasion pour défendre son approche « multilatérale » pour faire avancer le dossier nord-coréen. « Nous avons travaillé d’arrache pied pour mettre en place une diplomatie multilatérale, car par le passé, quand les Etats Unis ont tenté de négocier directement avec Kim Jung Il, cela n’a pas marché » a-t-il fait valoir le président Bush.

Certains critiquent la déclaration de la Corée du Nord, faisant remarquer, par exemple, que ce document ne fournit pas une description détaillée de l’arsenal nucléaire de Pyongyang. M. Bush répond qu’à son sens, c’est un réel progrès, comparé aux échecs de la diplomatie par le passé. Reste à obtenir de nouveaux résultats et à continuer dans cette voie, devait souligner le chef de l’exécutif américain.

XS
SM
MD
LG