Liens d'accessibilité

RDC: le chef de la Monuc inquiet de la lenteur du processus de paix de Goma


Le Représentant du Secrétaire général de l’ONU en République démocratique du Congo (Monuc), Alan Doss, s'est dit mercredi inquiet face à la lenteur du processus de paix de Goma dans l’est du pays. Soulignant le peu de progrès réalisé cinq mois après la signature des Actes d'engagement de la Conférence sur la paix dans les Kivu, M. Doss a fait valoir que les parties au conflit dans la région ont paralysé le processus de paix à de nombreuses reprises.

Sans un accord de paix stable, plus d’un million de personnes vulnérables, déplacées par les combats, demeurent prises en otage de la situation sécuritaire volatile dans les Kivu, et ne peuvent rentrer dans leurs foyers et reconstruire leur vie, a-t-il poursuivi.

En janvier, à Goma, tous les groupes armés congolais des provinces du Nord et Sud-Kivu ont signé un cessez-le-feu et se sont dit prêts à désengager puis désarmer leurs troupes sur le terrain, dans le cadre d'un programme appelé « Amani » (paix, en swahili). Cinq mois plus tard, le processus reste fragilisé par des violations fréquentes du cessez-le-feu en vigueur.

XS
SM
MD
LG