Liens d'accessibilité

La Fed, préoccupée par l'augmentation des risques inflationnistes


Fin de la réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale, la Banque centrale américaine. Comme prévu, la rencontre n’a pas débouché mercredi sur une modification du taux directeur de la Fed, laissé inchangé à 2%. Mais dans un communiqué, la banque centrale a jugé que si les risques sur la croissance avaient quelque peu diminué, les risques haussiers en matière d'inflation et d'attentes d'inflation avaient augmenté.

En d’autres mots, la Fed a amorcé le futur resserrement des taux, en raison des risques de plus en plus élevés sur le front de l'inflation, en dépit de la faiblesse de la conjoncture.

La Fed a baissé ses taux d’intérêt à plusieurs reprises, depuis septembre 2007 pour tenter de doper l’économie américaine, profondément affectée par la flambée des prix du pétrole, la débâcle du secteur de l’immobilier et des prêts « subprime ».

La faiblesse du secteur immobilier a été confirmée par les derniers chiffres publiés mercredi par le département américain du Commerce , qui a signalé que les ventes de logements neufs ont rechuté aux États-Unis au mois de mai, par rapport à avril. Quant aux prix, ils ont baissé de 5,7% par rapport à avril.

XS
SM
MD
LG