Liens d'accessibilité

Les bailleurs de fonds au secours du fleuve Niger


En proie à des problèmes d'origine climatique et à ceux liés à l'action humaine, le fleuve Niger vient de faire l'objet d'une table ronde lundi à Niamey. Les bailleurs fonds internationaux, réunis avec des représentants de l'Autorité du Bassin du Niger (ABN), ont promis de fournir plus de 906 millions d'euros à un programme en faveur du fleuve dont le débit ne cesse de baisser.

Le sommet de l'Autorité du bassin du Niger d'avril avait adopté quatre plans quinquennaux d'un coût de près de 6 milliards d'euros pour sauver et préserver le Niger. Il faut dire que plus de 110 millions de personnes dépendent, pour leur survie, de ce fleuve long de 4200 km et couvrant un bassin de 2,1 millions de km2.

Les trois barrages qui seront construits pour réguler le débit du fleuve produiront de l'électricité pour les pays du bassin du Niger et permettront aussi des aménagements agricoles, a expliqué le ministre nigérien de l'Hydraulique, Aminou Tassiou. Les divers projets visent également à favoriser le transport et à régénérer les écosystèmes du bassin du Niger, a souligné M. Tassiou.

XS
SM
MD
LG