Liens d'accessibilité

Niger : le MNJ affirme avoir libéré les quatre employés d’AREVA


Les rebelles touareg du Mouvement des Nigériens pour la justice – MNJ - affirment avoir remis à la Croix rouge les quatre employés français de la compagnie Areva qu'ils avaient kidnappés dimanche dans une mine d'uranium du Nord du pays. L'information a été confirmée par la Croix rouge. Le MNJ affirme avoir eu recours cette prise d'otage dans le but d'amener le gouvernement et la compagnie AREVA à consacrer une part plus importante des revenus de l'uranium à la région productrice.

Le mouvement rebelle a fait état du bombardement de ses bases par des hélicoptères gouvernementaux pour, dit-il, la première fois en 17 mois d'affrontements armés. Pour l'heure, le gouvernement nigérien n'a pas réagi. Toutefois, selon des sources à Niamey, les autorités nigériennes ont récemment acquis des hélicoptères de combat quàils utilisent probablement contre les rebelles.

Pendant ce temps, à Niamey, l'on attend la suite des événements après le feu vert de l'Assemblée nationale à la mise en accusation de l'ancien Premier ministre Hama Amadou, président du MNSD-Nassara, parti au pouvoir. Selon notre correspondant à Niamey Kader Idi, des militants du parti campent au domicile de M. Amadou. La sécurité a été renforcée à Niamey où l'on peut voir passer des véhicules tout-terrain des forces de sécurités, a-t-il précisé.


XS
SM
MD
LG