Liens d'accessibilité

L’Iran, à nouveau sanctionné pour son programme nucléaire


L'Union européenne a décidé d'imposer de nouvelles sanctions à l'Iran, ainsi que le réclame la communauté internationale, en raison du refus de Téhéran de renoncer à l'enrichissement d'uranium.

Ces sanctions devraient prendre notamment pour cible la première banque d'Iran, la banque Melli, dont les avoirs devraient être bloqués. Par ailleurs, de nouveaux noms ont été ajoutés à la liste des personnes et organisations iraniennes frappées d’intediction de visas et de gel de leurs avoirs en Europe parce qu’ils sont impliqués dans le programme nucléaire de l’Iran.

Cependant, l'UE reste fidèle à sa politique de dialogue avec Téhéran. Les Européens ont dit que la porte reste ouverte à de possibles discussions sur un ensemble d'incitations commerciales et économiques proposées ce mois-ci à Téhéran par Javier Solana, le chef de la diplomatie de l'Union européenne, afin de convaincre l'Iran de suspendre l'enrichissement d'uranium.

Par ailleurs, l'administration Bush envisage d'installer un avant-poste diplomatique en Iran, près de 30 ans après l'assaut contre l'ambassade américaine à Téhéran et la rupture diplomatique qui s'en est suivie entre les deux pays.

Selon des responsables américains qui ont gardé l’anonymat, Washington envisage d’ouvrir une section des intérêts américains dans la capitale iranienne à l'image de celle que le Département d'État dirige à La Havane.

XS
SM
MD
LG