Liens d'accessibilité

La grippe aviaire contenue, mais la menace reste réelle, averti le coordonnateur de l’Onu


« La grippe aviaire est désormais contenue et le monde est bien mieux préparé contre la propagation du virus H5N1 qu’il ne l’était, il y a trois ans, mais la menace est encore bien réelle et exige une attention de tous les instants ». Tel est le message lancé par le Dr David Nabarro, Coordonnateur du système des Nations Unies pour la grippe aviaire, lors d’une conférence de presse organisée au Siège de l’Organisation des Nations Unies à New York.

« La réponse mondiale à la grippe aviaire endémique a été extraordinaire. Le virus aviaire hautement pathogène semble être maîtrisé relativement bien. Ce n’est pas parfait. Cela pourrait émerger à nouveau à n’importe quel moment si nous ne surveillons pas la situation, mais je dis que l’on fait du bon travail », a estimé le Dr Nabarro.

Toujours selon le responsable onusien, les gouvernements étudient désormais le lien entre les maladies humaines et animales. Face aux risques de mutation du virus, ceux-ci travaillent également d’arrache-pied pour mettre au point des plans de préparation à une pandémie.

Néanmoins, a constaté le Dr Nabarro, le virus est solidement ancré dans la volaille de pays tels que l’Indonésie, le Viêt-Nam, le Bangladesh, l’Égypte et le Nigéria.

XS
SM
MD
LG