Liens d'accessibilité

La délégation du Conseil de sécurité, satisfaite de sa mission de dix jours en Afrique


Les émissaires des quinze pays membres du Conseil de sécurité lui ont rendu compte jeudi matin de la mission qu’ils ont effectuée du 31 mai au 10 juin en Afrique.

A Djibouti, ils ont pu suivre l'évolution des pourparlers entre le gouvernement fééral de transition et l'Alliance pour la seconde libération de la Somalie. Ils en ont retiré l’impression nette que la principale pomme de discorde reste la présence l’armée éthiopienne en Somalie, a expliqué le représentant permanent de l'Afrique du Sud, Dumisani Kumalo.

Concernant le Soudan, l’ambassadeur du Royaume Uni, John Sawers, a fait valoir que la situation au Darfour reste l’une des plus difficiles dont le Conseil est saisi, et il a mis l’accent sur la dégradation de la situation humanitaire et sécuritaire. Le Conseil est conscient qu’il doit faire tout son possible pour appuyer l’accord de paix fragile qui a mis fin à 20 ans de guerre civile en 2005.

Au Tchad, la mission a du annuler son rendez-vous avec le président Idriss Deby qui ne s’est pas présenté. Selon le représentant de la France, M. Jean-Maurice Ripert, la rencontre entre la mission et le président Joseph Kabila en République démocratique du Congo a été très positive.

En Côte d’Ivoire, les discussions ont porté sur l’application des accords de paix de Ouagadougou. Et puis, le Chef de l’État, Laurent Gbagbo, a réaffirmé son engagement pour la tenue des élections présidentielles au 30 novembre 2008.

XS
SM
MD
LG