Liens d'accessibilité

France : bientôt une «rénovation»des accords militaires avec les pays africains


Le président français Nicolas Sarkozy a annoncé, mardi, une importante réorganisation du système de défense nationale pour permettre à la France de mieux faire face aux nouvelles menaces, notamment le terrorisme et les attaques avec des missiles. Ses deux priorités : la défense européenne et la réintégration de la France au sein de l’Otan.

Le chef de l’état français a également parlé d’une rénovation des accords militaires entre la France et les pays africains et « rééquilibrer » les bases militaires françaises en Afrique. Il a promis de rendre publics tous les accords de défense. « Nous voulons coopérer avec tous les pays européens et africains qui partagent avec nous l’idée que l’Afrique est une clé du développement, et donc de la sécurité internationale », a-t-il déclaré.

Il y a plus de 9000 soldats français sur le continent africain, dont plus de la moitié sur des bases militaires françaises à Djibouti, Dakar et Libreville. Pour Roland Marchal, chercheur au CNRS à Paris et rédacteur en chef de la revue « Politique africaine », le président Sarkozy parle de « rénovation » parce qu’il « se rend compte qu’un certain nombre de pays en Afrique sont assez peu désireux d’aller vers une renégociation » des accords. L’expert français estime « qu’on voit émerger (…) sinon une extinction, du moins une réduction très marquée » de la base française au Sénégal, ainsi que « la fin d’une présence militaire en Côte d’Ivoire. »

La France étant le principal soutien des dirigeants tchadiens dans leur guerre contre les rebelles, que fera-t-elle après les accusations du président Idriss Déby Itno contre l’Eufor ? « Les Français devront choisir entre leur politique européenne et leur soutien à Idriss Déby », a souligné M. Marchal.

XS
SM
MD
LG