Liens d'accessibilité

Etats-Unis : Hillary Clinton s'engage à apporter son soutien à Barack Obama


La sénatrice Hillary Clinton mettra fin, samedi, à sa campagne électorale pour apporter son appui au sénateur Barack Obama, le candidat présumé du parti démocrate aux présidentielles du 4 novembre. Selon une déclaration minutieusement formulée par la direction de sa campagne, la sénatrice de New York remerciera ses partisans et exprimera son soutien au sénateur Obama et à l’unité du partie.

La déclaration ne dit pas si l’ancienne première dame concèdera officiellement la défaite ; ce qui amène les observateurs à penser qu’elle suspendra sa campagne de façon à garder le contrôle de ses délégués. Cette approche lui permettrait, théoriquement, de se remettre en lice s’il arrivait quelque chose au sénateur de l’Illinois ou si un extraordinaire retournement de situation faisait changer d’avis aux super-délégués dont l’appui a permis à Obama à décrocher l’investiture.

Dans un message électronique à ses partisans, Mme Hillary Clinton rappelle qu’elle s’est toujours engagée à soutenir le candidat du parti démocrate et qu’elle tiendra promesse.

Depuis qu’il est devenu le candidat présumé du parti démocrate, le sénateur Barack Obama concentre son attention sur le sénateur John McCain, candidat présumé des républicains. Tous les deux ont entamé la rechercher d’un vice-président. Selon les sondages d’opinion, de nombreux partisans de Mme Clinton veulent qu’elle soit choisie comme colistière d’Obama.

« Le meilleur scénario est que Barack Obama et Hillary Clinton se retrouvent sur la même liste comme président et vice-présidente », a déclaré la députée Debbie Wasserman de Floride. Certains partisans de Mme Clinton ont même lancé une pétition demandant au candidat démocrate présumé d’offrir la vice-présidence à l’ancienne première dame.

Tout effort visant à forcer la main au sénateur Obama aurait l’effet inverse, a averti le gouverneur Ed Rendell de Pennsylvanie, un des partisans de Mme Clinton. « Vous ne marchandez pas avec le candidat présumé à la présidence, même si vous êtes Hillary Clinton et que vous avez recueilli 18 millions de votes », a expliqué M. Rendell. Interrogé, à ce propos, par les chaînes de télévision américaine mercredi, le sénateur de l’Illinois a jugé prématurée la question relative à son colistier. Barack Obama affirme avoir mis en place un comité pour faire le tri des candidats potentiels à la vice-présidence.

XS
SM
MD
LG