Liens d'accessibilité

Le Rwanda déçu de l’opposition des juges du TPIR au transfert de dossiers à Kigali


Les autorités rwandaises déplorent le refus opposé par les juges du Tribunal pénal international pour le Rwanda à une requête du procureur Hassan Boubacar Jallow visant à transférer, à Kigali, le dossier de Yussuf Munya-kazi. Cet homme d’affaires rwandais est accusé d’être impliqué dans le génocide de 1994. Statuant mercredi, les juges ont fait savoir que le Rwanda, pour l’heure, n’est pas en mesure d’organiser des procès équitables. Ils ont encouragé ce pays à poursuivre ses réformes judiciaires ; un avis que n’apprécie par le Rwanda, qui a aboli la peine de mort en juillet 2007.

Pour le ministre rwandais de la Justice, Tharcisse Karugarama, les motifs invoqués par les juges du TPIR à Arusha ne correspondent pas à la réalité. Le Rwanda dispose d’une loi « négociée entre le TPIR et le Rwanda, examinée et approuvée par les instances internationales (…) qui prévoit comment, quand et dans quelles circonstances traiter du dossier du transfert », a-t-il souligné, ajoutant que les juges rwandais ont acquis beaucoup d’expérience dans le jugement des suspects du génocide de 1994. Le pays dispose, en outre, d’une prison « aux normes internationales » destinée à accueillir les suspects transférés d’Arusha, a-t-il précisé.

XS
SM
MD
LG