Liens d'accessibilité

Situation tendue Guinée, où l’on signale des échanges de tirs


Situation tendue jeudi en Guinée. À Conakry, la garde présidentielle a érigé un barrage à l'entrée de la presqu'île où se trouvent le palais présidentiel, l'état-major des armées et les principales ambassades. On a signalé des échanges de tirs entre la garde présidentielle et les mutins dans l’après midi, à ce barrage. Personne n'a ete blessé et les soldats se sont retirés.

C'est la première fois qu’un tel barrage est mis en place depuis le début lundi du mouvement de colère des soldats, qui s’est transformé en mutinerie. On signalait également des pillages. Les militaires ont d’abord protesté contre le limogeage du Premier ministre Lansana Kouyaté par le président Lansana Conté. Ils craignaient de ne pas recevoir les quelques 1.100 dollars d’arriérés de paie promis par le Premier ministre, si celui-ci quittait son poste.

Les militaires réclament maintenant non seulement le versement des arriérés, mais le départ de tous les généraux de l’armée. Ils retiennent toujours le chef d'état-major adjoint, le général Mamadou Sampil, au camp militaire Alfa Yaya Diallo.

Mardi, le gouvernement a donné une suite favorable à certaines revendications des soldats, promettant de verser les arriérés. Le chef de l'État a aussi démis de ses fonctions le ministre de la Défense, le général Mamadou Baïlo Diallo.

XS
SM
MD
LG