Liens d'accessibilité

Feu vert de la junte militaire birmane aux secouristes étrangers


D’après le secrétaire général de l’Onu Ban Ki-Moon, le général Than Shwe a fait cette concession, au cours de leur rencontre, vendredi, dans la capitale birmane. Elle est intervenue près de trois semaines après que ce cyclone eût fait au moins 78 mille morts.

M. Ban a exprimé sa satisfaction, disant que le général avait accepté de donner accès à toutes les équipes d’aide, quelle que soit leur nationalité. « Il a fait preuve d’une attitude très souple sur cette question », a déclaré le secrétaire général de l’Onu, qui a estimé que cet accord est une véritable percée.

Jusqu’à présent, la junte militaire birmane refusait de laisser de grands nombres de travailleurs humanitaires entrer dans le pays, et tenait absolument à ce que l’aide soit distribuée par l’armée.

Cette concession du régime est intervenue alors que, dimanche, la Birmanie va accueillir une conférence internationale de donateurs. A cette occasion, les pays du sud est asiatique vont se voir demander de fournir une contribution financière aux opérations de secours. Le cyclone Nargis a fait des dizaines de milliers de morts et disparus. On ne sait pas encore quand, au juste, les équipes internationales de secouristes recevront le feu vert pour entrer en Birmanie.

D’après l’Onu, les travailleurs humanitaires vont notamment pouvoir se rendre dans le delta d’Irawaddy, l’une des régions les plus éprouvées par le cyclone. Selon les estimations, plus de deux millions de personnes manquent d’eau potable, de nourriture et de traitements médicaux.

Les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France ont déployé des navires, au large des côtes birmanes et ont offert d’envoyer des secours d’urgence dans les régions les plus touchées mais le gouvernement birman a refusé de les laisser entrer.

Le secrétaire général de l’Onu a survolé, jeudi, à bord d’un hélicoptère, certaines des régions sinistrées et il s’est rendu dans des camps. D’après l’Onu, jusqu’à présent, les secours ne sont parvenus qu’à un quart des personnes affectées par le récent cyclone.

XS
SM
MD
LG