Liens d'accessibilité

Afrique du Sud: quelques 200 arrestations suite à des violences xénophobes qui ont fait 22 morts


En Afrique du Sud, des actes de violence visant particulièrement les étrangers ont fait 22 morts. La plupart des attaques ont eu lieu dans les bidonvilles autour de Johannesburg où des Noirs sud-africains ont pillé les magasins, brûlé les masures des immigrés zimbabwéens et mozambicains. Des dizaines de maisons et magasins ont été pillés. Les Zimbabwéens, plus nombreux, ont le plus souffert, mais il y aussi des Congolais, des Mozambicains, les Malawites et d’autres Africains ont été pris pour cible, a explique Scott Bobb, chef du bureau de la VOA à Johannesburg.

Pour notre confrère Freddie Tshilumba, c’est la crise économique qui affecte les nationaux et les fait agir de la sorte. Le président Thabo Mbeki et le chef de l’ANC, Jacob Zuma, ont condamné ces violences, rappelant que les Sud-Africains avaient même obtenu asile dans divers pays africains du temps de l’apartheid.

Le président Thabo Mbeki et le chef de l’ANC Jacob Zuma , ont condamné ces violences. Ferdinand Ferella a joint au Cap notre confrère Freddie Thilumba

XS
SM
MD
LG