Liens d'accessibilité

Rwanda : les survivants du génocide préoccupés par leur sécurité


Au Rwanda, le triste sort subi récemment par une femme de 90 ans dont toute la famille a été tuée durant le génocide de 1994 repose le problème de la sécurité des survivants de ce génocide. Le corps calciné de la victime a été retrouvée dans sa maison et portait des marques de sérieuses blessures, rapporte Ibuka, une association de survivants.

Dans un entretien avec Robert Daguillard, chef du service Kirundi-Kinyarwanda de la VOA, Alison Desforges, spécialiste de la région des Grands Lacs à Human Rights Watch, explique qu’il est souvent difficile de déterminer les motifs exacts des attaques dont sont victimes des survivants du génocide. Mme Desforges a appelé le gouvernement du président Paul Kagame à mener des enquêtes approfondies pour faire la lumière sur de tels incidents.

Revenant sur l’appel lancé, il y a quatre ans, par Human Rights Watch pour la création d’un fonds de compensation des survivants du génocide rwandais, Mme Alison Desforges a concédé que le gouvernement rwandais n’en a pas les ressources. Toutefois, Kigali pourrait mettre sur pied un tel fonds et, ensuite, solliciter des contributions au sein de la communauté internationale, a-t-elle dit.

XS
SM
MD
LG