Liens d'accessibilité

Tchad : le HCR réduit ses activités dans l’Est à cause de l’insécurité


Le Haut Commissariat de l’Onu aux réfugiées (HCR) se dit préoccupé par le regain de violence dans l’Est, région frontalière du Soudan. Mercredi, deux gendarmes gardant un camp de réfugiés d’Iriba ont été tués par des individus armés, a indiqué Annette Rehrl, porte-parole du HCR à Abéché. Par ailleurs, l’agence onusienne redoute des représailles du gouvernement soudanais contre le Tchad après la récente attaque des rebelles soudanais contre Khartoum, a dit Mme Rehrl. Le HCR a décidé de réduire ses activités dans l'Est du Tchad, notamment les déplacements du personnel, a-t-elle précisé.

Le déploiement de la Force européenne (EUFOR) dans l’Est du Tchad n’a pas encore permis d’améliorer la sécurité, a souligné Annette Rehrl, ajoutant que l’on attend toujours l’arrivée des éléments de la Mission des Nations unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT), qui seront chargés des opérations de police.

XS
SM
MD
LG