Liens d'accessibilité

Clinton victorieuse, mais Obama toujours mieux placé pour remporter l’investiture du parti démocrate


La sénatrice Hillary Clinton a remporté une victoire sans appel face à Barack Obama dans la primaire démocrate de la Virginie Occidentale. Ce qui ne veut pas dire qu’elle soit mieux placée pour remporter l’investiture du parti démocrate à l’élection présidentielle de novembre. Quelques heures après sa déroute face à Hillary Clinton, son rival a reçu le soutien de deux autres « super-délégués » du parti démocrate.

Ces super-délégués sont plusieurs centaines de hautes personnalités, soit élues soit nommées par le comité national du parti démocrate, qui peuvent voter pour l’un ou l’autre des candidats lors de la convention du parti. Ils ne sont nullement astreints à voter en fonction des résultats de l’élection primaire ou des caucus de leurs États respectifs, à la différence des délégués désignés dont l'allégeance est déterminée d'après les résultats des scrutins et selon les règles propres au parti dans chaque État.

La course aux super-délégués, actuellement extrêmement serrée, entre le M. Obama et Mme Clinton, leur confère un rôle crucial.

En dépit de la victoire de Mme Clinton en Virginie Occidentale par 67 % des voix contre 26 % pour M. Obama, ce dernier est toujours en bonne position pour remporter l’investiture de son parti. Les responsables de la campagne de la sénatrice de New York espèrent que cette première place dans un État où les ouvriers blancs sont majoritaires convaincra les super-délégués que Mme Clinton serait une meilleure candidate pour le parti démocrate à la présidentielle de novembre, face au candidat présumé du parti républicain, le sénateur John McCain.

« Je reste dans cette course parce que je pense être la candidate la plus solide, la plus à même de diriger notre parti en novembre 2008 et de diriger notre pays à partir de janvier 2009 » a dit Mme Clinton. Les démocrates feraient bien de s’interroger sur les raisons de ma victoire en Virginie Occidentale, a fait valoir la sénatrice.

Mais ces dernières semaines, un nombre croissant de super-délégués ont déclaré leur appui à M. Obama. Trente d’entre eux ont fait savoir qu’ils soutenaient le sénateur de l’Illinois depuis sa victoire impressionnante en Caroline du Nord, et sa bonne performance dans l’Indiana, où il a perdu de peu face à Mme Clinton.

Les super-délégués font valoir qu’il est temps pour le parti démocrate de s’unir derrière un seul candidat pour mieux faire front à McCain, seul candidat du parti républicain depuis plusieurs mois.

En dépit de sa défaite mardi, le sénateur Obama poursuit sa campagne. Il était attendu aujourd’hui dans le Michigan. Plutôt que de s’en prendre a sa rivale démocrate, il préfère maintenant attaquer le candidat républicain. « John McCain a décidé qu’il briguerait le troisième mandat de George Bush. Tel est l’enjeu de cette campagne. On veut offrir au peuple américain quatre années supplémentaires de la même approche qui n’a rien donné ces huit années passées » a fait valoir M. Obama.

Mme Clinton était à Washington mercredi, pour des entretiens avec les partisans qui financent sa campagne électorale, lourdement endettée. Mardi soir, elle a rappelé à l’électorat la nécessité de visiter son site web, pour l’aider à rester dans la course. La sénatrice devait également conférer avec divers super-délégués.

Les prochaines primaires démocrates auront lieu mardi prochain dans le Kentucky et l’Oregon.

XS
SM
MD
LG