Liens d'accessibilité

Participation record aux élections primaires, en vue de la présidentielle de novembre aux États-Unis


Jusqu'à 3,5 millions de nouveaux électeurs se sont fait inscrire sur les registres électoraux, et on s’attend à ce qu’un nombre record d’Américains participent au processus des primaires, qui s’achèvera au mois de juin. Selon les responsables électoraux, le duel entre les candidats démocrates est largement responsable de ce regain d’intérêt de l’électorat.

Les candidats, les partis républicain et démocrate, ainsi que nombre d’associations indépendantes, ont lancé ces derniers mois des campagnes d’inscription sur les listes électorales, en particulier dans les États traditionnellement indécis. Dans une poignée d’États, on peut d’ailleurs s’inscrire jusqu’au jour du vote.

Cependant, de nombreuses inscriptions sont obtenues dans la rue, par des militants de partis ou d’associations d’action civique, en utilisant des techniques de démarchage assez agressives. Donc, la question de l’abstention chez ces nouveaux inscrits reste ouverte, disent les experts.

D’autant que nombre de nouveaux inscrits sont de jeunes électeurs. Ils ont été la cible d'efforts importants de la part de groupes politiquement neutres comme « Rock the Vote », mais aussi de personnalités engagées, comme le réalisateur Michael Moore.

« Cette année 2008 a été tout à fait incroyable. Dans chaque primaire, chaque caucus, nous avons eu deux, trois, quatre fois plus d’électeurs qu’il y a quatre ans » explique la directrice de « Rock the Vote » à Washington, Heather Smith.

Selon les sondages réalisés à la sortie des urnes durant les primaires, c’est surtout le sénateur de l’Illinois Barak Obama qui a bénéficié des nouvelles inscriptions sur les registres électoraux, rassemblant le soutien de nombreux jeunes qui votent pour la première fois.

Parmi les autres nouveaux électeurs: les femmes, les Noirs, les citadins tout comme les habitants des zones rurales. « C’est vraiment sans précédent. Le nombre de gens qui votent, surtout côté démocrate, surpasse de loin tout ce qu’on a jamais vu en politique américaine » explique Scott Keeter, responsable du Centre Pew, une association apolitique qui a son siège à Washington.

Avant le triomphe du sénateur de l’Arizona John McCain, qui est assuré de l’investiture du parti républicain, les membres de ce parti avaient également pris part en nombre record aux élections primaires et caucus.

Reste à voir si la même affluence des électeurs américains sera observée le jour de l’élection présidentielle. De l'avis de M. Curtis Gans, directeur du Comité d'étude de l'électorat américain à l’Americain University ici à Washington, tout dépendra de qui remportera l’investiture du parti démocrate. Si c’est Barack Obama, comme s’y attendent nombre d’analystes, certains des partisans de la sénatrice Clinton pourrait rester chez eux le jour du vote. La possibilité de voter à l'avance par correspondance devrait aussi influencer la participation des électeurs, de même que la météo.

XS
SM
MD
LG