Liens d'accessibilité

Côte d’Ivoire : début des opérations DDR dans le Nord du pays


Un millier d’anciens rebelles des Forces nouvelles (FN) ont commencé, ce week-end, à Bouaké, la première phase du processus de désarmement et de démobilisation. 43 000 combattants des FN sont concernés par cette opération, de même que les milices et les militaires de l’armée régulière. Il s’agit d’une des conditions inscrites dans les termes de l’accord de Ouagadougou signé, en mars 2007, entre le gouvernement et les FN et devant ouvrir la voie aux élections du 30 novembre.

Pour le général Soumaila Bakayoko, le chef d’état-major des FN, il faudra cinq mois pour mener à terme le programme de Désarmement, démobilisation, réinsertion (DDR). Dans le camp présidentiel cette équation n’est pas viable à sept mois du scrutin. Le désarmement des ex-rebelles peut se faire en un mois, dit Mme Simone Gbagbo, citée par l’agence France presse.

Adama Koné, rédacteur en chef du journal La Dernière Nouvelle d’Abidjan, estime que l’opération de désarmement lancée ce week-end est déjà un bon pas.« Cinq mois, c’est toujours avant les élections, mais il faut comprendre aussi la stratégie des Forces nouvelles », a-t-il indiqué, ajoutant que les FN souhaitent voir des avancées au plan politique en même temps que le désarmement de leurs combattants se poursuit.

XS
SM
MD
LG