Liens d'accessibilité

Le commandant en chef de la coalition américaine en Irak promu


Le général David Petraeus, commandant en chef des forces de la coalition américaine en Irak, a été nommé à la tête de Central Command, le commandement central chargé des opérations et de la coopération militaires au Moyen-Orient, en Asie Centrale et en Afrique de l’Est.

« Le type de conflits auxquels nous faisons face, non seulement en Irak mais aussi en Afghanistan, et d’autres défis auxquels nous sommes confrontés dans le reste de la région couverte par le Commandement Central– relèvent clairement de la guerre asymétrique, de la guérilla, et je ne connais personne d’autre, au sein des forces armées, qui soit plus qualifié que le général Petraeus pour prendre la tête de ces efforts», a déclaré le secrétaire à la Défense, Robert Gates, en annonçant cette nomination.

M. Gates a également révélé que l’ancien adjoint de David Petraeus en Irak, le général Raymond Odierno, lui succèdera au poste de commandant en chef des forces de la coalition américaine en Irak. Le général Odierno est rentré d’Irak il y a seulement 2 mois, délai nettement moindre que le minimum de 12 mois requis avant d’être re-déployé sur le terrain.

A ce propos, le secrétaire à la défense dit s’attendre à ce que le général Petraeus reste en Irak pendant les mois que devrait durer le processus de sa confirmation par le Congrès. Le nouveau chef du Commandement central sera donc très informé de la situation sur le terrain dans ce pays, a souligné le patron du Pentagone, ajoutant que le général Petraeus pourra participer, en connaissance de cause, à l’évaluation de la stratégie de Washington en Irak.

Les chefs militaires américains sur place doivent y procéder en août et septembre, après le retrait des renforts envoyés à partir de l’année dernière. C’est le général Petraeus lui-même qui avait annoncé ce processus d’évaluation lors de ses dépositions au Congrès des Etats-Unis au début du mois. Il avait alors mis en garde contre un retrait trop rapide des forces américaines déployées en Irak .

« Nous ne sommes pas encore à un tournant. Nous ne sommes pas encore au bout du tunnel. La bouteille de champagne devra donc attendre car les progrès, bien que réels, sont fragiles et réversibles », avait-t-il souligné. A la tête du commandement central, Le général Petraeus succèdera à l’amiral William Fallon qui a annoncé, il y a six semaines, son départ à la retraite.

Concernant l’Iran, le secrétaire à la Défense Gates a indiqué que tous les commandants impliqués dans les efforts américains en Irak sont du même avis : à savoir que le soutien de la Force d’élite Quds des Gardiens de la Révolution iranienne aux insurgés chiites en Irak se traduit par la mort de militaires américains sur en Irak.

XS
SM
MD
LG