Liens d'accessibilité

Benoît XVI a rencontré des victimes de prêtres catholiques pédophiles


En visite aux États-Unis, le Pape Benoît XVI a profité de l’occasion non seulement pour exprimer sa honte à propos des scandales de prêtres catholiques pédophiles, mais pour rencontrer jeudi à Washington des victimes d'agressions sexuelles.

L’église catholique américaine a versé des centaines de millions de dollars aux victimes des prêtres pédophiles ces dix dernières années. Pour la première fois, certaines ont pu être directement entendus par le Pape. La rencontre a eu lieu à l’ambassade du Vatican dans la capitale américaine. Les victimes étaient accompagnées par le Cardinal Sean O’Malley, archevêque de Boston.

Selon un communiqué du Vatican, le groupe a prié en compagnie du pape, qui s'est ensuite entretenu avec chacune des victimes, à qui il a adressé des mots de réconfort et d'espoir. « Sa Sainteté les a assurés qu'il priait pour eux, pour leur famille ainsi que pour toutes les victimes d'abus sexuel », déclare le communiqué publié après la rencontre.

Lors de sa grande messe en plein air au stade de base-ball de Washington jeudi, Benoît XVI avait également abordé la question devant plus de 45 mille spectateurs et fidèles.

« De grands efforts ont déjà été faits pour faire face honnêtement et équitablement à cette situation tragique, et pour s’assurer que les enfants, que notre Seigneur aime si profondément, et qui sont notre plus grand trésor, puissent grandir dans un environnement sûr. Ces efforts pour protéger nos enfants doivent continuer », a souligné Benoît XVI.

Lors d’une visite sur le campus de l’Université catholique d’Amérique, qui dépend directement de la Conférence épiscopale américaine, le pape a aussi exhorté les prêtres, religieux et religieuses à ne pas abandonner l’apostolat dans les écoles, en particulier dans les secteurs défavorisés.

« Les dirigeants et les enseignants catholiques, tant dans les universités que dans les écoles, ont le devoir et le privilège d'assurer aux élèves la connaissance de la doctrine et la pratique religieuse catholique», a dit Benoît XVI. Diverger de ce chemin affaiblit l’identité catholique et, au lieu de faire avancer la liberté, on va inévitablement vers la confusion morale, intellectuelle et spirituelle, a-t-il ajouté.

XS
SM
MD
LG