Liens d'accessibilité

Burkina Faso : grève générale de 48 heures


La grève de 48 heures à laquelle avaient appelé les syndicats après la marche contre la vie chère au Burkina Faso a débuté mardi. Etienne Convolbo de la Confédération générale des travailleurs du Burkina (CGTB), section ce Ouagadougou, « la grève est très suivie. » Plusieurs comités syndicaux ont signalé l’arrêt des activités dans leurs entreprises, a-t-il indiqué. L’université de Ouagadougou, diverses écoles primaires et maternelles et des stations d’essence sont restées fermées mardi.

Selon le ministre burkinabé du Travail et de la sécurité sociale, Jérôme Bougouma, le gouvernement a réagi, fait des propositions et exprimé le vœu de poursuivre les discussions avec les syndicats. « L’Afrique doit redoubler d’effort et rechercher, dans la solidarité, dans la réflesion, des solutions à des problèmes qui sont (…) des problèmes structurels, que nous allons traîner pendant une vingtaine d’années », a souligné M. Bougouma.

XS
SM
MD
LG