Liens d'accessibilité

Le président Bush fait état de grands progrès en Irak


Dans un important discours prononcé jeudi, au musée national de l’armée de l’air, à Dayton dans l’Ohio, le président des Etats-Unis a affirmé que l’envoi de renforts américains en Irak a permis d’accomplir de grands progrès au plan de la sécurité. George W. Bush a parlé d’un retour progressif à la normale dans le pays et d’avancées sur le plan législatif. Toutefois, le chef de l’exécutif américain a concédé qu’il reste encore du travail à faire. Il a dit s’attendre à de durs combats dans les jours et mois à venir.

« Les forces de sécurité irakiennes mènent une lutte difficile contre les miliciens et les criminels à Bassorah. Beaucoup d’entre eux ont reçu des armes, de l’entraînement et des fonds de l’Iran », a souligné le président Bush, en faisant l’éloge du premier ministre irakien Nouri Al-Maliki, qui supervise directement l’offensive anti-milices dans le sud. Le chef de l’exécutif a de nouveau exhorté l’Iran et la Syrie à cesser de soutenir la violence et le terrorisme en Irak.

Concernant la possibilité d’une réduction des effectifs américains dans le pays, George W. Bush s’est dit prêt à évaluer soigneusement les recommandations des chefs militaires sur place avant de prendre une décision. « En envisageant l’avenir, je garderai toujours à l’esprit que les progrès en Irak sont réels, importants mais réversibles. Le fondement de ma décision sur les effectifs sera de garantir le succès en Irak », a affirmé le président Bush.

Le chef de l’exécutif a, par ailleurs, critiqué l’opposition démocrate, pour ses appels en faveur d’un retrait militaire américain d’Irak et de délais-limite en ce sens. Il a qualifié cette politique de prématurée et a, de nouveau, établi un lien direct entre le conflit irakien et la sécurité même des Etats-Unis.

XS
SM
MD
LG