Liens d'accessibilité

Tchad : l’opposant Ngarlejy Yorongar à Paris


Le président du parti Fédération action pour la République - parti tchadien d’opposition - Ngarlejy Yorongar, est arrivé, jeudi, à Paris en provenance du Cameroun. La France est prête à lui accorder l’asile politique s’il en fait la demande, avait assuré le Premier ministre François Fillon en début de semaine. Arrêté le 3 février, par les services de sécurité tchadiens, après l’attaque rebelle contre N’Djaména, Ngarlejy Yorongar a expliqué avoir réussi à fuir au Cameroun après plusieurs jours de détention.

Pour le moment, l’opposant tchadien dit attendre de s’entretenir avec les autorités françaises avant de s’exprimer. Son fils, Rokoulmian Yorongar le Moïban, a expliqué que son père souhaite faire un bilan médical complet, n’ayant pas pu suivre son régime alimentaire durant sa détention et redoutant d’avoir été empoisonné par ses geôliers. « Ce n’est que plus tard qu’il étudiera la question de l’asile ou pas », a indiqué le jeune Yorongar.

Concernant la situation de Ibni Oumar Mahamat Saleh, un autre opposant tchadien dont on n’est sans nouvelle depuis le mois dernier, Ngarlejy Yorongar redoute le pire, a indiqué son fils.



XS
SM
MD
LG