Liens d'accessibilité

Sénégal : Dakar propose sa médiation au Tchad et au Soudan


Le président sénégalais Abdoulaye Wade a annoncé, dimanche, à Dakar qu'il recevra ses homologues du Tchad et du Soudan à la veille du sommet de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), le 12 mars, dans le cadre d'une médiation pour la paix entre ces deux pays.

Les présidents tchadien, Idriss Déby Itno, et soudanais, Omar el-Béchir, devraient y prendre part, ainsi que le président gabonais, Omar Bongo Ondimba, l'ex-président de la Commission de l'Union africaine (UA), Alpha Oumar Konaré, et le président en exercice de l’UA, le chef de l’Etat tanzanien Jakaya Kikwete. Le Tchad et le Soudan s’accusent mutuellement de soutenir les groupes rebelles sur leurs territoires réciproques.

Selon la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’Homme ( RADDHO), le président Wade a, en outre, accepté de recevoir l'opposition tchadienne pour faciliter « un dialogue inter-tchadien » impliquant opposants armés et toutes les composantes du pays. La Raddho compte, pour sa part, organiser un pré-sommet sur « Islam, droits humains et paix : le cas du Darfour », les 8 et 9 mars à Dakar, avec des intellectuels du Soudan et du Tchad, ainsi que les Américains de la coalition Save the Darfur, a annoncé Khady Diagne, secrétaire exécutive de la Raddho.

Une déclaration sera publiée à l’issue de ce pré-sommet « afin que la communauté musulmane puisse prendre en charge également la question de la paix au Darfour », a-t-elle déclaré. Les premiers invités seront le gouvernement tchadien et l’opposition tchadienne « parce qu’il est important de rétablir le dialogue entre Tchadiens d’abord avant d’entamer un dialogue entre Tchadiens et Soudanais », a indiqué Mme Diagne.

XS
SM
MD
LG