Liens d'accessibilité

Plus de 40 % des Américains ont changé de religion ou abandonné toute croyance religieuse


C’est ce que révèle une enquête de l’institut de recherche Pew Forum on Religion and Public Life, selon laquelle l’église protestante traditionnelle aurait enregistré la plus grande perte de fidèles. Par contre, l’Évangélisme ou protestantisme évangélique serait en plein essor. Ces chrétiens conservateurs constituent aujourd’hui le plus important bloc religieux du pays avec 225 millions de fidèles.

Il n’en reste pas moins, souligne l’enquête menée par l’institut Pew, que seulement 51 % des Américains sont des protestants, ce qui signifie en fait qu’ils sont sur le point de devenir minoritaires aux États-Unis. Toute la culture et la vie politique du pays vont s’en ressentir, affirme John Green, l’un des auteurs de l’étude.

« Tant de valeurs et d’institutions de la vie publique américaine sont issues du protestantisme, notamment du protestantisme classique. Au fur et à mesure que ces groupes sont remplacés, nous allons probablement assister à des changements au sein des institutions et des cultures qui les ont soutenus. Cela ne veut pas dire que ce changement sera néfaste - il pourrait avoir des aspects favorables - mais le résultat sera certainement très différent de ce qu’on avait » , fait valoir M. Green.

Toujours selon l’institut Pew, 10 % des Américains ont abandonné l’église catholique, mais cette dernière a profité de l’immigration en provenance d’Amérique Latine. Le nombre d’Hispaniques entrant dans le pays est tel que le catholicisme a pu maintenir sa seconde place parmi toutes les religions du pays. Vingt-cinq pour cent des adultes américains se disent catholiques, et environ un-tiers d’entre eux sont des Hispaniques, ajoute l’institut Pew.

On ne saurait parler de vainqueur, chaque groupe perdant ou gagnant des adhérents. A noter que les jeunes restent les plus sceptiques face à la religion. Un sur quatre des jeunes de 18 à 29 ans interrogés par l’institut Pew ont dit n’appartenir à aucune confession.

C’est surtout dû au fait que les jeunes adultes sont trop occupés lorsqu’ils quittent le foyer de leurs parents, explique M. Green. Ils cherchent à entamer une carrière, à fonder un foyer. Bref, même les jeunes pratiquants n’ont pas nécessairement le temps de se rendre à l’église ou au temple.

Certains continuent de s’interroger, selon Luis Lugo, directeur de l’institut de recherche Pew Forum on Religion and Public Life.

« Tout indique que le nombre d’adhérents des autres religions, telles l’Islam, le Bouddhisme, l’Hindouisme, etcetera, continuera de croître en terme de pourcentage de la population des États-Unis. On les chiffre actuellement à cinq pour cent , ce qui n’est pas insignifiant. Clairement, leur nombre augmente » , affirme M. Lugo.

Les Américains semblent bien s’adapter à cette diversité religieuse croissante. A preuve le nombre de mariages inter-confessionnels où les deux époux continuent de pratiquer chacun leur religion.

XS
SM
MD
LG