Liens d'accessibilité

Rwanda: première visite du secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon à Kigali


Le génocide de 1994 au Rwanda continuera de hanter les Nations unies et la communauté internationale pendant des générations; c’est ce qu’a déclaré aujourd’hui le Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki-Moon à l’occasion de sa première visite au Rwanda. M. Ban a visité le mémorial du génocide à Kigali après s’être entretenu avec le président rwandais Paul Kagame.

Pendant le génocide rwandais, d’avril à juillet 1994, la Mission des Nations unies au Rwanda (MINUAR) avait été réduite au strict minimum, quelque 200 casques bleus ; ce qui amènera le gouvernement du président Paul Kagame à dénoncer la passivité de la communauté internationale face à des massacres qui ont fait plus de 800 000 morts.

Marie Immaculée Ingabiré, éditrice de la publication rwandaise le Forum des femmes, a accompagné aujourd’hui le numéro 1 de l’ONU dans sa visite à des associations de veuves et d’orphelins du génocide. Elle se félicite du mea culpa de Ban ki-moon au nom de la communauté internationale, mais souligne que les Rwandais sont, aujourd’hui encore, sous le choc d’avoir été abandonnés par la MINUAR.

Beaucoup de Rwandais qui avaient la possibilité de partir au début du génocide sont restés du fait de leur foi en la MINUAR, a expliqué Mme Ingabiré. « La communauté internationale, jusqu’à présent, n’a rien fait pour aider les Rwandais à reconstruire leur pays et surtout pour la réhabilitation du génocide », estime l’éditrice du Forum des femmes.

XS
SM
MD
LG