Liens d'accessibilité

Tchad : les premiers éléments de l’EUFOR à pied d’œuvre


Les premiers soldats de la Force européenne (EUFOR) au Tchad et en République centrafricaine sont arrivés à N’Djaména. Ils doivent préparer l’arrivée du gros des effectifs, soit au total quelques 3700 hommes, dont la mission est d’assurer la protection des réfugiés et des populations déplacées dans l’Est du Tchad et dans le Nord-Est de la République centrafricaine.

La mission est partie avec « une forte volonté d’être efficace sur le terrain pour aider avec une situation humanitaire difficile », a souligné Cristina Gallach, la porte-parole du Haut représentant de l’Union européenne pour la politique extérieure, Javier Solana. Les premiers soldats européens s’attèleront à la construction de pistes d’atterrissage et du quartier général de la force entre autres, a-t-elle déclaré. Selon Mme Gallach, les troupes européennes ont aussi pour mission de veiller à une libre circulation des agents des organisations humanitaires dans la région.

A la question de savoir quelle sera l’attitude de l’EUFOR face aux affrontements, dans l’Est du Tchad, entre l’armée nationale et les rebelles tchadiens, Cristina Gallach a répondu que les soldats européens n’ont « rien à voir » avec les rebelles. « Nous ne pensons agir ni avec les rebelles, ni contre eux », a-t-elle assuré. Concernant le soutien de la France au gouvernement tchadien dans la lutte contre les rebelles, Mme Gallach a également souligné qu’il n’y a aucun lien entre cette situation et la présence d’un grand nombre de soldats français au sein de l’EUFOR.

XS
SM
MD
LG