Liens d'accessibilité

Tchad : le directeur de FM Liberté libéré, mais sa station demeure fermée


Le directeur de FM Liberté, notre station partenaire à N’Djaména, Lazare Djekourninga Kaoutar, a été libéré aujourd’hui, après son arrestation mercredi soir. Egalement interpellés, le secrétaire général de l’Association de défense des consommateurs, Daoud Elhadj Adam, et le président du Parti libéral du Tchad (PLT), Kellépété Dono, ont été, eux aussi, remis en liberté.

Des propos tenus par ces deux personnalités sur les ondes de la station FM Liberté seraient à l’origine de la décision des autorités tchadiennes de fermer la station et d’en arrêter le directeur. Selon Gapili Misset, président de l’Union des radios privées du Tchad, l’Association de défense des consommateurs s’était insurgée contre les tracasseries faites aux citoyens désireux d’obtenir la nouvelle nationale d’identité informatisée. Pour ce qui du président du PLT, il aurait émis, sur les ondes de FM Liberté, une opinion négative sur une manifestation pour la paix et contre le Soudan qu’avaient organisée un groupe de jeunes à N’Djaména.

Gapilit Misset est d’avis que les autorités tchadiennes sont déterminées à intimider les médias dans leur pays. Expliquant que l’URPT déploie beaucoup d’efforts pour former les journalistes tchadiens, il a souligné que la presse tchadienne est encore jeune, et qu’on ne peut lui demander « de tout faire à la fois. »

XS
SM
MD
LG