Liens d'accessibilité

Mauritanie : les attaques terroristes sont « des avertissements » selon Alain Antil de l’IFRI


Deux auteurs présumés de l’attaque ayant coûté la vie à quatre touristes français en Mauritanie, le mois dernier, ont été ramenés à Nouakchott après leur arrestation en Guinée-Bissau. L’un d’entre eux reconnaît les faits et dit n’éprouver aucun remord. Les suspects appartiendraient à la Branche d’al-Qaida au Maghreb islamique, organisation responsable, le mois-dernier, d’une autre attaque contre des militaires mauritaniens dans le Nord du pays.

« Le danger est là, il existe, mais il ne faut pas non plus l’exagérer, le gonfler », estime Alain Antil, spécialiste de l’Afrique subsaharienne à l’Institut français de relations internationales (IFRI), à Paris. « On sait, depuis deux ans, que l’islamisme est plus ancien que ça en Mauritanie, mais l’islamisme radical, avec des gens violents, est très récent », explique le spécialiste. Selon M. Antil, ces deux dernières années, un certain nombre de gens ont été arrêtés et été questionnés et « qui ont des parcours préoccupants, notamment que certains d’entre eux ont séjourné en Algérie, vraisemblablement dans les maquis de l’ex-GSPC.» Ces attaques « sont des avertissements », a-t-il dit, ajoutant que « tout dépendra des décisions que prendront les autorités pour se prémunir de ce type d’actions. »

XS
SM
MD
LG