Liens d'accessibilité

Gabon : plus de voiture de fonction pour les ministres


Les ministres gabonais ne recevront plus de voitures de fonction achetées par l’Etat. C’est ce qu’a décidé le Conseil des ministres de jeudi soir. Il s’agit de « supprimer les dépenses inutiles et ostentatoires, qui obèrent lourdement les finances du pays » et de mieux financer « la politique sociale du gouvernement », indique un communiqué publié aujourd’hui. Le renouvellement du parc automobile des ministres avait été inscrit au budget national 2008 pour un coût de deux milliards de FCFA et, malgré les questions des députés de l’opposition comme de la majorité, avait été approuvé, explique l’économiste gabonais Jean-Valentin Leyama.

A leur nomination, les ministres gabonais avaient droit, jusqu’ici, à une voiture Peugeot 607, d’un coût local de 40 à 45 millions de FCFA, affirme M. Leyama, ajoutant que ces responsables gouvernementaux acquièrent souvent deux ou trois autres véhicules sur le budget de leur ministère. Le comble, souligne l’économiste gabonais, est que les ministres quittant le gouvernement gardent tous ces véhicules au lieu de les remettre à leur successeur. La suppression des voitures de fonction pour les ministres constitue un premier pas, mais la réduction du train de vie de l’Etat exige d’autres mesures, comme une réduction du nombre des postes ministériels, a déclaré M. Leyama.

L’économiste gabonais s’est, par ailleurs, insurgé contre la récente décision du ministre gabonais suspendant une vingtaine d’ONG accusées de se livrer à des activités politiques. «Ces ONG font leur travail », a-t-il dit, ajoutant que celles-ci ont joué un rôle instrumental dans la décision du gouvernement gabonais de revoir le projet d’exploitation du gisement de fer de Belinga.

XS
SM
MD
LG