Liens d'accessibilité

Tchad/RCA : La France veut accélérer  le déploiement de l’EUFOR


Le gouvernement français se propose de fournir des ressources supplémentaires dans l’espoir accélérer l’envoi d’une force européenne au Tchad et en RCA. Des difficultés persistent dans la constitution cette force (EUFOR), dont le déploiement était initialement prévu en début novembre. Celle-ci aura pour mission de protéger les camps de réfugiés soudanais, mais aussi les populations locales des répercussions de la crise du Darfour.

L’opération nécessite la mobilisation de 3 000 à 4 000 hommes, dont environ 1750 Français. La France va proposer des moyens supplémentaires à cette force, a annoncé hier un porte-parole du ministère français de la Défense que cite l’AFP. L’objectif est d’aider à débloquer les discussions avec les partenaires européens concernant l’EUFOR, a précisé le porte-parole.

« Nous nous attendons à ce que la participation française soit importante, mais les Français seront aux côtés des Autrichiens, des Belges ; ils seront aussi à côté des Irlandais, des Polonais, des Suédois, des Portugais, etc. » a indiqué Christina Gallach, porte-parole de Javier Solana, le chef de la diplomatie de l’Union européenne. L’espoir est de voir cette force commencer à se déployer au début du mois de février, a-t-elle fait savoir.

Les groupes rebelles tchadiens accusent la France de vouloir se servir de l’EUFOR pour protéger le régime du président tchadien Idriss Déby Itno. Toutefois, il y a peu de chance qu’ils s’en prennent à l’EUFOR une fois déployée, estime le juriste et politologue tchadien Ahmat Mahamat Hassane.

XS
SM
MD
LG