Liens d'accessibilité

Côte d’Ivoire : “IB” se dit surpris de la procédure judiciaire engagée contre lui


Le sergent-chef Ibrahim Coulibaly dit “IB”, ancien putschiste ivoirien, fait l’objet depuis mardi d’une information judiciaire initiée par le procureur militaire d’Abidjan, Ange Bernard Kessi Kouamé. Ce dernier l’accuse de complot contre l’accord de Ouagadougou. Coulibaly avait été notamment cité dans l’attentat de juin 2007 contre l’avion du Premier ministre Guillaume Soro à Bouaké. “IB”, qui dit préparer son retour en Côte d’Ivoire le mois prochain, se dit surpris par ces allégations.

Expliquant avoir décidé de “s’inscrire dans le processus politique” en cours dans son pays, Ibrahim Coulibaly a affirmé que le parti qu’il a mis sur pied à cet effet doit tenir son congrès le 24 février en Côte d’Ivoire. Selon “IB”, les Forces nouvelles et le parti au pouvoir “n’arrivent plus à dormir” depuis l’annonce de son prochain retour au pays. L’ancien putschiste se dit disposé à répondre aux accusations lancées contre lui, assurant que ses avocats ont déjà été informés de cette affaire.

“Ibrahim Coulibaly n’a auccun problème avec les Forces nouvelles. Les Forces nouvelles ont des problèmes avec elles-mêmes”, a déclaré l’ancien putschiste. Les dirigeants des Forces nouvelles ont, de leur côté, promis d’expliquer au service francophone de la VOA les éléments sur lesquels s’appuient les accusations contre le sergent-chef Coulibaly.

XS
SM
MD
LG