Liens d'accessibilité

Reprise du procès de Charles Taylor à La Haye


Le procès de l’ancien président libérien Charles Taylor, Charles Taylor, a repris lundi avec l’audition du premier témoin à charge, le Canadien Ian Smillie, expert en développement, notamment en « diamant du sang. » Il a expliqué comment ses recherches pour une ONG, puis en tant qu'expert auprès du Conseil de sécurité de l’ONU, ont révélé le rôle-clé du diamant dans le financement de la guerre civile ayant ravagé la Sierra Leone, faisant 120 000 morts et des milliers de mutilés en une décennie.

Le procureur du Tribunal spécial pour la Sierra Leone se propose de produire entre 72 et 144 témoins, a expliqué Jeremy Wiser, porte-parole du procureur du Tribunal spécial pour la Sierra Leone. Certains d’entre eux déposeront probablement par écrit. La décision appartient au juge chargé du dossier. La parole sera ensuite à la défense, pour faire valoir ses arguments. Le procès pourrait durer entre huit et dix mois. Contrairement à ce qui s’est passé en juin l’année dernière, Charles Taylor était cette fois-ci à l’audience, soutenu par une impressionnante escorte d’avocats emmenés par le célèbre Courtenay Griffith du barreau londonien.

XS
SM
MD
LG