Liens d'accessibilité

Guinée : des efforts en cours pour éviter une autre crise


Le nouveau ministre guinéen de la communication, Issa Kondé, a été installé lundi à la place de Justin Morel Junior, qui n’a pas pris part à la passation de pouvoir. Le limogeage de ce dernier est considéré, par les syndicats, comme une violation des différents accords ayant permis à la Guinée de sortir de la crise. Une « rencontre d’information » a eu lieu, lundi, entre les syndicats et le Premier ministre Lansana Kouyaté. De ce fait, les syndicalistes n'ont pas eu le temps de prendre part à une autre rencontre prévue avec les responsables des « institutions républicaines », les dignitaires religieux et la société civile. Tous ces efforts visent à éviter que la Guinée retombe dans une autre crise politique.

L’intersyndicale guinéenne a décidé de maintenir son mot d’ordre de grève générale pour le 10 janvier 2008. « Nous avons constaté, avec amertume, la violation, au plus haut sommet de l’Etat, des accords de mars et de juin 2006 et le procès verbal des négociations du 27 janvier 2007 », a déclaré Moussa Touré, secrétaire général adjoint de la Confédération générale des travailleurs de Guinée (CNTG). Estimant que « le gouvernement de consensus est le reflet, la résultante des graves crises qui ont secoué la Guinée, que ce processus est en train d’évoluer positivement sur le terrain », M. Touré a accusé « des groupes sordides » de tourner autour du président, « cherchant à préserver leurs intérêts. »

XS
SM
MD
LG