Liens d'accessibilité

Niger : RSF en appelle à la clémence du président Tandja envers deux journalistes français


Le journaliste Thomas Dandois et le cameraman Pierre Creisson sont détenus au Niger, où ils ont été inculpés « d’atteinte à la sûreté de l’Etat », un chef d’accusation passible de la peine de mort. Les deux journalistes français, qui travaillent pour la chaîne de télévision franco-allemande Arte, avaient obtenu une autorisation pour réaliser un reportage sur la grippe aviaire à Maradi dans le centre-sud du pays. Ils en ont profité pour se rendre dans le Nord du pays et rencontrer les rebelles touareg opérant dans cette région.

L’ONG Reporter sans frontières a appelé le président nigérien Mamadou Tandja à faire preuve de clémence à leur égard. « On comprend à la fois son agacement, on comprend sa colère quand il voit que les journalistes ne respectent pas la légalité de son pays », a assuré le secrétaire général de RSF. Robert Ménard a, toutefois, fait remarquer que les journalistes n’auraient pas obtenu l’autorisation de se rendre dans le Nord du pays s’ils l’avaient sollicitée.

Pour M. Ménard il y a « une disproportion totale » entre ce que les journalistes ont fait et le chef d’accusation retenu contre eux. Le secrétaire général de RFS a dit qu’il espère que le président Tandja va entendre l’appel de son organisation et des familles des deux journalistes et qu’il va trouver une solution à cette affaire.

XS
SM
MD
LG