Liens d'accessibilité

Afrique centrale : un important potentiel hydroélectrique en attente d’investissements


L’Afrique centrale continue de connaître des problèmes d’approvisionnement en électricité en dépit d’un important potentiel hydroélectrique. Le taux d’électrification de la sous-région se limite à 16% pour le moment. Cette situation a fait l’objet de discussions lors des réunions statutaires du Pool énergétique d’Afrique centrale - la PEAC- tenues à N’Djaména au Tchad, du 6 au 15 décembre 2007. Les participants se sont penchés sur des stratégies plus efficaces en vue d’accélérer la réalisation des projets intégrateurs prioritaires dans le secteur de l’électricité.

« L’existence même du Pool électrique d’Afrique centrale est l’une des initiatives pour accroître le taux d’électrification de l’Afrique centrale », a expliqué Bruno Kapandji Kalala, secrétaire permanent du Pool. Créé en avril 2003, ce pool a également pour objectif « de sécuriser l’approvisionnement en électricité de tous les pays », a-t-il souligné. Selon M. Kapandji Kalala, l’avantage de l’énergie d’origine hydroélectrique est qu’elle peut être fournie aux populations à un prix raisonnable, comparé à l’énergie produite à l’aide d’hydrocarbures.

XS
SM
MD
LG