Liens d'accessibilité

Etats-Unis : le président Yar’Adua du Nigeria à la Maison-Blanche


Le président nigérian Umaru Yar’Adua a été reçu aujourd’hui, à la Maison-Blanche, par son homologue américain George W. Bush. Leurs entretiens ont porté sur différents dossiers, y compris celui du maintien de la paix en Afrique, de la sécurité dans le delta du Niger et le Golfe de Guinée. Les deux dirigeants ont aussi discuté des efforts en vue d’améliorer le système éducatif et les services de santé au Nigeria, notamment la lutte contre le VIH/sida et le paludisme.

Le chef de l’exécutif américain s’est dit impressionné par la détermination de M. Yar’Adua à procéder à des réformes dans son pays. « Le président Yar’Adua tient au respect des règles démocratiques et à l’Etat de droit », a-t-il dit. La Cour suprême nigériane a refusé de bloquer une action judiciaire visant à faire annuler l’élection, en avril, de M. Yar’Adua à la magistrature suprême.

Cette plainte d’un candidat malheureux conteste les résultats du scrutin qui, de l’avis de nombreux observateurs, était entaché de nombreuses irrégularités du fait de la fraude, de l’intimidation et de la désorganisation. La Maison-Blanche a appelé à ce que cette affaire soit tranchée par la justice, sans ingérence politique.

Toutefois, il n’y a eu aucune allusion publique à cette élection controversée. Le président Bush a félicité M. Yar’adua d’être un grand leader. Ce dernier a dit avoir expliqué à son homologue américain ses efforts visant à ancrer la démocratie dans un Etat de droit. Il s’agit aussi d’avoir un système électoral crédible et d’assurer que la justice et l’équité guident la gestion de la chose publique au Nigeria, a expliqué Umaru Yar'Adua.

Le président nigérian a annoncé un futur partenariat entre son pays et l’AFRICOM, le nouveau commandement régional américain pour l’Afrique. Ce partenariat que souhaite le Nigeria vise à aider non seulement ce pays, mais aussi le reste du continent à jouir de la paix et de la sécurité, a déclaré le président Yar’Adua. Pour l’instant, on ignore quelle forme le partenariat revêtira. Par le passé, M. Yar’Adua avait dit qu’il n’était pas question de permette que son pays ou tout autre pays africain serve de base à l’AFRICOM.

XS
SM
MD
LG