Liens d'accessibilité

Algérie : Washington condamne les attentats d’Alger


Les Etats-Unis ont condamné les deux attentats meurtriers de mardi, à Alger, devant les bureaux des Nations-Unies et de la Cour constitutionnelle, des attentats qui ont été revendiqués par al-Qaida au Maghreb islamique.

Les deux explosions sont survenues devant les bureaux de l’ONU et le siège de la Cour constitutionnelle respectivement. Selon le ministre algérien de l’Intérieur, Yazid Zerhouni, elles ont fait 22 morts. Des responsables d’hôpitaux locaux parlent, eux, de plus de 60 morts.

La Maison-Blanche a qualifié ces attentats de « violence insensée », ajoutant qu’ils sont le fait d’ «ennemis de l’humanité qui ont attaqué des innocents. » Les Etats-Unis se tiennent aux côtés du gouvernement algérien et sont prêts à fournir leur aide, a assuré le département d’Etat.

Le président français Nicolas Sarkozy et divers autres dirigeants européens ont également condamné ces attaques. Pour sa part, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, les a dénoncées « dans les termes les plus énergiques ». Les Nations-Unies ont indiqué qu’au moins quatre membres de leur personnel ont été tués dans l’attentat, qui a détruit le bureau local du PNUD et occasionné des dégâts à celui du HCR.

XS
SM
MD
LG