Liens d'accessibilité

Gabon : le gouvernement augmente sa part dans l’exploitation du fer de Belinga


Le gouvernement gabonais a décidé de faire passer de 10 à 25% la part du pays dans le capital du projet d’exploitation, par la Chine, du gisement de fer de Belinga. Le ministre gabonais des Mines, Richard Auguste Onouviet, a annoncé la nouvelle jeudi. Les réserves de Belinga sont estimées à environ un milliard de tonnes de minerai de fer d’une teneur estimée à 60%.

Les ONG gabonaises, qui avaient critiqué le précédent accord conclu avec les Chinois, se félicitent de ce développement. Rappelant que celles-ci avaient été présentées, par certains reponsables gabonais, comme des « ennemies de la nation » pour avoir jugée insuffisante la part du Gabon dans ce projet. Nicaise Mouloumbi, président de l’Ong Croissance saine et environnement se félicite du changement intervenu dans le capital de ce projet. La leçon vaut pour tous les pays africains, a-t-il dit, en exhortant les sociétés civiles africaines à la vigilance par rapport à l’exploitation des ressources nationales.

XS
SM
MD
LG