Liens d'accessibilité

Crise du Delta du Niger : International Crisis Group invite le gouvernement nigérian à agir


Malgré la signature d’un récent accord de cessez-le-feu par les parties en conflit dans l’Etat de Bayelsa au Nigeria, le Delta du Niger est toujours en proie à des affrontements et à des enlèvements. Des ONG comme International Crisis group (ICG) invitent le gouvernement nigérian à trouver une solution définitive à cette situation.

François Grignon, directeur Afrique d’ICG, estime que le président nigérian devrait nommer un émissaire spécial issu de la société civile, doté d’une grande autorité morale, qui puisse mener rapidement des consultations avec toutes les forces d’opposition, à l’effet de développer en commun, une stratégie de résolution du conflit. Cela permettrait de préparer le sommet sur le Delta du Niger et d’aboutir à une solution politique, a-t-il dit.

En second lieu, ajoute François Grignon, il faut que la façon dont on fait la politique dans le delta du Niger change. Il faut, selon lui, introduire une donne judiciaire. Les hommes politiques qui ont soutenu les milices et qui continuent de mettre de l’huile sur le feu doivent faire face à leurs responsabilités devant une commission d’enquête sur leur rôle dans l’exacerbation de la crise dans le Delta du Niger, estime-t-il.

Pour François Grignon, c’est une question de courage politique de la part du président Umaru Musa Yar’Adua. En plus de l’approche politique et de l’approche judiciaire, conclut-il, il faut aussi une approche sécuritaire. Il s’agit donc, selon lui, de renforcer les services de police et les services de sécurité pour qu’ils puissent contrôler, appréhender non seulement les gangs dans leur base immédiate à Port-Harcourt, mais aussi dans les zones plus reculées des différents Etats.

XS
SM
MD
LG