Liens d'accessibilité

Etats-Unis : l’après-Thanksgiving ou la ruée vers les soldes


Le lendemain de la fête de la Thanksgiving marque le début des grandes soldes annuelles. Ils étaient des centaines de milliers d’Américains à braver le froid ce matin, devant les magasins, dans l’espoir d’être les premiers à profiter des bas prix sur toutes sortes d’articles. « Je me suis aligné 17 heures plus tôt parce que je compte économiser l’équivalent de deux mois et démi de loyer grace à ces soldes », a déclaré un client.

Du fait de la faiblesse du dollar, de nombreux étrangers, des Européens notamment, ont choisi d’effectuer leurs achats de fin d’année ici aux Etats-Unis. Parmi les appareils particulièrement recherchés par ces chasseurs de bonnes affaires: des ordinateurs laptop à $300, des téléviseurs haute définition de 42 pouces à $798, des appareils GPS à $120 contre $250 en temps normal; des prix qui ont été spécialement étudiés pour l’occasion, les réductions pouvant atteindre les 50%.

Les magasins et les centres commerciaux tentent de capitaliser sur l’afflux de clients en ouvrant très tôt, à 4H ou 3 H du matin, voire minuit; ce qui a amené certains clients déterminés à planter leur tente devant les magasins afin d’être présents à l’heure décisive.

Appelé traditionnellement « vendredi noir », c’est-à-dire celui où les ventes permettent aux comptes des magasins de commencer à passer du rouge des pertes au noir des profits, cette journée est un des indicateurs-clé de la santé de l’économie américaine. Selon certains experts, les ventes de l’après Thanksgiving comptent parmi les plus importantes de l’années, mais n’indiquent pas nécessairement ce que sera l’ensemble de la période des fêtes de fin d’année.

« Les consommateurs sortiront tôt, prendront avantage des soldes, puis ils iront ailleurs et s’Asseiront sur leur porte-monnaie pendant un moment, » explique l’experte Wendy Liebman. L’an dernier, les détaillants américains avaient pris un bon départ avec les ventes du week-end de la Thanksgiving, mais ont, par la suite, connu des difficultés à boucler l’année.

Cette année, les analystes s’attendent à ce que la hausse des chiffres d’affaires soit la plus faible des cinq dernières années, dans la mesure où les Américains sont préoccupés par le déclin du marché de l’immobilier, la flambée des prix des produits pétroliers, la faiblesse du dollar et les craintes d’une récession. La Fédération nationale des détaillants américains table, cette année, sur une hausse de 4% du chiffre d’affaires des commerces pour les mois de novembre et décembre, soit au total près de 475 milliards de dollars.

Il faut dire que les Etats-Unis constituent le premier marché mondial des matières premières et des produits manufacturés. De faibles ventes durant la période des fêtes de fin d’année ici pourraient avoir un impact négatif sur les pays exportateurs.

XS
SM
MD
LG