Liens d'accessibilité

La secrétaire d’Etat Rice se prononce sur les accords de libre échange


La secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice affirme que la population, dans la plupart des pays de l’Amérique latine, a réalisé que la démocratie est essentielle au développement social, politique et économique.

<!-- IMAGE -->

« Ce consensus a été réaffirmé à maintes reprises, par des citoyens de toute la région dont les leaders élus gouvernent de manière démocratique, appuient le libre échange et l’ouverture des marchés, luttent contre la pauvreté et oeuvrent pour accroître les opportunités pour toute la population. Les exceptions à cette règle sont peut-être très bruyantes, mais elles s’orientent dans une direction contraire à celle des Amériques », a déclaré Mme Rice.

Seule une croissance économique durable, nourrie par les échanges libres et équitables, est capable de tirer les peuples de la pauvreté, réduire les inégalités économiques et mettre fin à l’exclusion sociale aux Amériques, a souligné la secrétaire d’Etat américaine. Le Congrès des Etats-Unis va bientôt mettre au vote les instruments de ratification des accords de libre échange conclus par l’administration du président George W. Bush avec le Pérou, la Colombie et le Panama. Cette ratification est dans l’intérêt national des Etats-Unis, estime la secrétaire d’Etat Rice.

« Le Pérou, la Colombie et le Panama sont actuellement sur le point de parvenir à une réussite nationale de grande portée. Les accords de libre échange avec les Etats-Unis apporteraient un appui significatif aux efforts de développement politique, économique et social de nos partenaires - rendant leurs institutions démocratiques plus transparentes et responsables, plus efficaces dans la lutte contre la pauvreté et la corruption, capables de mieux faire respecter la primauté du droit et d’investir dans l’éducation, les soins de santé et les opportunités pour leurs peuples », a-t-elle expliqué.

En faisant le nécessaire pour que ces accords de libre échange avec le Pérou, la Colombie et le Panama puissent entrer en vigueur, a dit la secrétaire d’état Rice, le Congrès américain enverrait un message aux citoyens de tous ces pays, aux peuples des Amériques et aux investisseurs. Et ce message est le suivant : le Pérou, la Colombie et le Panama sont engagés en faveur de la démocratie et de la croissance économique, ils ont entrepris des réformes au niveau de leurs institutions et les Etats-Unis sont entièrement déterminés à appuyer leur réussite.

XS
SM
MD
LG