Liens d'accessibilité

Le président Bush et le libre échange


Le président George W. Bush dit que les échanges commerciaux et les investissements sont le meilleur moyen de sortir les peuples de la pauvreté. Selon le chef de l’exécutif américain, « Un pays ouvert et ayant des échanges commerciaux avec le reste du monde en tirera des avantages économiques dépassant de loin ceux provenant de l’aide étrangère. Au cours des années 1990, les pays en développement, qui ont réduit de manière significative leurs tarifs douaniers, ont réussi à augmenter leur revenu par habitant presque trois fois plus rapidement que les autres pays en développement. Les marchés ouverts donnent de l’essor à la croissance, encouragent les investissements, augmentent la transparence, renforcent la primauté du droit et aident les pays à s’aider eux-mêmes. »

Des officiels des 151 états membres de l’Organisation mondiale du Commerce, y compris des pays de l’Amérique latine, ont à présent l’opportunité, a dit Monsieur Bush, d’ouvrir leurs marchés au monde entier en parvenant à un consensus aux négociations du cycle de Doha sur le commerce. « Des résultats positifs à ce round de Doha signifieraient des ouvertures réelles et substantielles dans l’agriculture, les biens et les services -- et des réductions réelles et substantielles dans les subventions qui déforment les échanges commerciaux. Les pays ayant les plus importants échanges commerciaux au monde, y compris les principaux pays industrialisés, ont le devoir particulier de prendre les décisions politiques difficiles, qui sont nécessaires pour réduire les obstacles au commerce. L’Amérique a la volonté et la souplesse qu’il faut pour prendre ces décisions nécessaires », a dit M. Bush.

Le président Bush a affirmé que les Etats-Unis continueront à oeuvrer en faveur de la conclusion d’accords qui élargiront les échanges commerciaux et les investissements partout où cela est possible. « Nous avons signé récemment un accord de libre échange avec le Pérou, la Colombie, le Panama et la Corée du Sud. Ces accords incarnent les valeurs des libres marchés -- à savoir, des réglementations transparentes et équitables, le respect des biens personnels et la résolution des disputes selon le droit international », a dit M. Bush en ajoutant que le Congrès des Etats-Unis devrait approuver ces accords de libre échange aussi tôt que possible.

XS
SM
MD
LG