Liens d'accessibilité

Burundi : le Mécanisme conjoint de vérification et de suivi reprend ses travaux sans les FNL


La médiation sud-africaine semble déterminée à poursuivre l’application de l’Accord global de cessez-le-feu sans Agathon Rwasa, le leader du PalipeHutu-FNL. Le médiateur Charles Ngakula, ministre sud-africain de l’Ordre et de la sécurité, a relancé, samedi, les travaux du Mécanisme conjoint de vérification et de suivi (MCVS). Il s’est rendu ensuite à Randa, situé à 12 km au nord de Bujumbura, pour rencontrer des dissidents du PalipeHutu-FNl.

M. Ngakula a fait état de la présence dans la région d’un peu plus d’un millier de combattants dissidents du PalipeHutu-FNL. Une position a été identifiée à Gitega pour un centre de démobilisation, a expliqué le ministre sud-africain. « Nous avons reçu l’instruction du président de l’initiative régionale de considérer ces gens parce qu’ils veulent la paix au Burundi », a expliqué M. Ngakula.

11 personnes - dont deux assaillants - ont été tuées dimanche, dans un raid contre un camps des dissidents des FNL au sud de Bujumbura. Le porte-patrole d'Agathon Rwasa, Pasteur Habimana, a déclaré que les présumés dissidents des FNL continueront de subir ces attaques tant qu'ils utiliseront le nom du PalipeHutu-FNL. L'armée burundaise a dit, de son côté, qu'elle ne restera pas les bras croisés.

XS
SM
MD
LG