Liens d'accessibilité

Sport : Marion Jones reconnaît s’être dopée


Selon les médias américains, Marion Jones a révélé dans une lettre envoyée à sa famille et à des amis, avoir pris sans le savoir des stéroïdes pendant deux ans à partir de 1999, soit avant les Jeux Olympiques de 2000 à Sydney en Australie, dont elle avait été la star.

La nouvelle a été annoncée jeudi par le Washington Post, qui a précisé que Madame Jones avait pris une substance connue sous le nom de «The Clear», sur recommandation de son entraîneur de l'époque, Trevor Graham, qui lui aurait dit qu'il s'agissait d'huile de lin.

Jones a dit avoir menti aux enquêteurs fédéraux parce qu’elle avait paniqué et souhaitait se protéger, de même que son entraîneur. En plaidant coupable aujourd’hui, elle met fin à plusieurs années de mensonges qui lui coûteront probablement ses médailles des Jeux Olympiques 2000, où elle avait remporté les 100 mètres, 200 mètres et le relais 4x400 mètres. Elle avait également obtenu une médaille de bronze au saut en longueur et sur le 4x100 mètres.

Le Comité international olympique a fait savoir vendredi qu'il était prêt à retirer à Jones ses médailles si elle passait aux aveux - ce qu’elle a fait.

La Fédération internationale d'athlétisme aussi pourrait priver Jones de tous ses résultats obtenus aux championnats du monde et dans d'autres épreuves pendant les années en question. Aux Mondiaux d'athlétisme 1999 et 2001, elle avait remporté trois médailles d'or, une médaille d'argent et une médaille de bronze. On la considérait à l’époque comme l’une des meilleures athlètes au monde.

Dans sa lettre à sa famille, Marion Jones a reconnu risquer une éventuelle peine de six mois de réclusion, mais elle a précisé qu’elle allait écoper de trois mois seulement. L’Agence mondiale antidopage pourrait aussi lui infliger une longue suspension, susceptible de mettre un point final à sa carrière sportive.

En novembre dernier, l’entraîneur de Jones, Trevor Graham, a été inculpé dans une autre affaire de dopage, le scandale BALCO. Il doit comparaître en justice le mois prochain.

XS
SM
MD
LG