Liens d'accessibilité

Tchad : accord entre le gouvernement et quatre groupes rebelles


Le gouvernement tchadien et quatre groupes rebelles sont parvenu à un accord de principe sur le rétablissement de la paix. Le document a été paraphé mercredi, en Libye après plusieurs mois de négociations. Mahamat Nouri, chef de l’Union des forces pour la démocratie et le développement (UFDD), estime qu’il reste encore des problèmes à résoudre, notamment les questions de la sécurité des rebelles après leur désarmement et aussi leur rôle au sein du gouvernement. Abdelwahid Aboud Makaye, leader de l’UFDD fondamentale, une faction dissidente de l’UFDD, c’est un accord définitif qui a été paraphé en Libye, même s’il reste quelques détails à régler. Selon Amine Ben Barka, un négociateur pour les rebelles, l’accord prévoit huit postes pour ces derniers dans le gouvernement de N’Djamena, y compris celui de vice-premier ministre.

Réagissant à cet accord, Saleh Kebzabo, leader l’Union nationale pour la démocratie et le renouveau (UNDR) s’est félicité de cet accord. Son parti est membre de la CPDC, coalition ayant signé un accord avec le gouvernement de N’Djaména au mois d’août. Par contre, Ngarlejy Yorongar, président du parti Fédération action pour la République (FAR), non-membre de la CPDC, seul un dialogue national inclusif permettra d’aller au fond des choses et de ramener une paix définitive au Tchad.

XS
SM
MD
LG